Archives

Et maintenant ?

VENDREDI 3 DECEMBRE – 18h30-19h30
Rencontre proposée par France Culture et Arte en partenariat avec les Trans

“Jeunesse” est un mot dont l’utilisation même relève d’un enjeu politique. Identifier des personnes et les placer dans la catégorie de jeunesse est déjà tenir un discours politique. C’est ce que révèle le sociologue Pierre Bourdieu dans “la jeunesse n’est qu’un mot”, décrivant la construction sociale et culturelle de ce mot et l’enjeu de lutte et de pouvoir entre celles et ceux qui sont “jeunes” et celles et ceux qui ne le sont pas. Cela ne signifie pas forcément que parler de jeunesse est impertinent, mais cela invite plutôt à questionner le mot et à connaître les réalités qu’il recoupe. Car de toute évidence, pour parler du monde de demain – expression largement revenue au goût du jour avec la crise sanitaire -, les jeunes sont sans doute les personnes les mieux placées pour accompagner cette réflexion.

C’est là toute l’ambition du projet “Et maintenant : le festival international des idées de demain”, créé par Arte et France Culture. Une enquête et un festival pour faire un état des lieux général de la jeunesse et réfléchir ensemble à la suite. Le questionnaire, lancé en ligne en octobre dernier et construit autour des grands thèmes de société (politique, nouvelles technologies, famille, sexualité, éducation, croyances, etc…), a pour objectif de saisir les préoccupations contemporaines et celles de la jeunesse (18-30 ans) en particulier, singulièrement touchée par la crise sanitaire. Le 29 novembre, un grand festival, fait de rencontres, de débats, d’ateliers et de performances aura permis d’aller au-delà du constat et de récolter des idées pour demain.

Pour tenir un discours politique, culturel et médiatique auprès de et sur la jeunesse, le choix a été fait de s’adresser à elles et eux directement. Et parce que plus de 50% des publics des Trans Musicales ont moins de 30 ans et que le festival-et de fait Rencontres et Débats- a été pensé depuis sa création, comme un espace de liberté et de réflexion, c’est en toute logique qu’il accueille une table ronde sur la jeunesse et les idées de demain.

Après une présentation des premiers résultats de l’enquête, cette rencontre est l’occasion de questionner les inégalités culturelles, sociales, scolaires présentes dans la jeunesse. Les intervernant·e·s (venant de la sociologie, la politique et des médias) réagiront aussi sur la notion de génération et l’intérêt de lire la société au regard de la jeunesse. Enfin, la parole sera donnée tout au long de la rencontre à des jeunes, d’horizons différents pour partager autour de ces thématiques dont elles et ils elles sont les premiers concerné·e·s, et seront aussi et bien évidemment, invités à donner leurs idées pour demain.

Intervenant·es :

Emmanuel Ethis, recteur de l’Académie de Rennes,
Christophe Nick, journaliste, essayiste et documentariste,
Camille Royon, chargée d’action culturelle et de production de ressources sur les publics aux Trans,
• Et des jeunes ayant participé à Et maintenant ?.

Les enjeux d’une mémoire politique des « musiques actuelles »

VENDREDI 3 DECEMBRE – 10h-12h
Rencontre proposée par MCI (mémoires du CIR et de l’IRMA)

La dénomination « musiques actuelles » dépasse désormais le temps d’une génération. Peu signifiante sur un plan artistique, elle renvoie surtout à un “mouvement” de structuration d’aventures sur une période de plus de quarante ans…

Aujourd’hui engagé dans des logiques de patrimonialisation, ce secteur voit fleurir de nombreuses initiatives de mise en mémoire, qu’il s’agisse de pages dédiées à des souvenirs de scènes locales, de conservation d’événements ou de réflexions pour en maintenir et en transmettre les valeurs.

Cette mise en perspective interpelle les politiques, culturelles ou autres, via leur confrontation évolutive et conflictuelle à ce mouvement.

L’association MCI (Mémoire du Cir et de l’Irma) propose un atelier-rencontre sur les enjeux de cette (re)lecture d’un passé riche, né dans des caves adolescentes, objet de marchés générationnels et confronté aux institutionnalisations les plus diverses.

Que nous raconte cette histoire ? Qu’en connaissons-nous réellement ? Comment préserver ses récits et en transmettre les valeurs ?… Venez échanger vos visions et en débattre avec quelques témoins d’origine de cette histoire.

Intervenant·es :

Véra Bészonoff, coordinatrice de l’accompagnement des adhérents et des dynamiques de territoires FEDELIMA,
Alban Cogrel, coordinateur FAMDT,
Et les témoignages de Philippe Berthelot, Bruno Boutleux, Gilles Castagnac, Luc de Larminat, Maurice Lidou.

Modération :

Julien Pion, coordinateur Supermab et membre de MCI

This is Armorica – Pourquoi la Bretagne pourrait devenir le prochain grand territoire rap

SAMEDI 4 DECEMBRE – 16h30-18h30
Rencontre proposée par Jean-Vic Chapus, SOCIETY

Lujipeka a écrit ses premiers freestyles, en bande autour des barres d’immeuble du quartier rennais de Maurepas. Aujourd’hui, il présente son projet solo en résidence à l’Aire Libre. 

Chaque jour des mixtapes atterrissent sur les plateformes de streaming en provenance du Finistère, des Côtes-D’Armor, du Morbihan et d’Ille-Et-Vilaine. Celles du « Miossec hip hop » Reynz, de la féministe Toallita, de la B-Girl parisienne relocalisée à Rennes, Bonnie, récente gagnante du Buzz Booster (dispositif régional mis en place pour repérer les figures émergeantes du hip hop). La nouvelle génération prête à suivre les traces des francs-tireurs Orelsan et Columbine ? Vrai, mais les musiques urbaines ne se sont pourtant pas imposées d’un coup en Bretagne. En s’appuyant sur un reportage publié à l’été dernier dans le quinzomadaire Society cette conférence reviendra sur cette histoire souterraine. Et tentera d’expliquer pourquoi les jeunes gens modernes du rap peuvent bel et bien inventer une nouvelle West Coast. 

Intervenant·es :

• Bonnie, artiste,
• Charles Songué, directeur du festival Dooinit.
Lucas Duvernet-Coppola, journaliste reporter Society.

Modération :
Jean-Vic Chapus, journaliste reporter Society.