MCI (mémoires du CIR et de l’IRMA)

En 2020, à la dissolution de l’IRMA, s’est créée l’association MCI dans le but « d’organiser une mémoire indépendante, témoin de l’histoire du CIR [1] et de l’IRMA [2], de son esprit et de ses réalisations. (…) Elle a vocation à mettre à disposition et à valoriser [sa]documentation constituée, notamment auprès des chercheurs et des historiens ».

Ces deux structures ont accompagné la structuration d’un secteur — désormais nommé “musiques actuelles” — pendant trente-cinq ans. L’une comme l’autre a initié, observé ou participé à de nombreuses actions déterminant des politiques culturelles plus ou moins explicites à l’égard des activités et des acteurs de ce champ.

Forts de cette expertise, les promoteurs de MCI estiment que « cette mémoire raconte des choses, fait ressortir des logiques et des valeurs, donne du sens à ce qui s’est passé ». Pour eux, cela « ne se limite donc pas à l’ordonnancement d’une nostalgie, mais poursuit naturellement un “combat” toujours actuel et nourri de cet héritage ». Convaincus que ce travail ne peut s’effectuer que collectivement et en dépassant leurs propres témoignages, les animateurs de cette initiative sollicitent des partenariats avec toutes celles et ceux qui sont engagé·es dans cette logique de compréhension et de transmission.

[1] Le Centre d’information du Rock et des variétés (CIR) a été créé en 1986 sous l’impulsion d’une fédération d’associations rock en région avec le soutien des ministères de la Culture et de la Jeunesse.

[2] Le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles (IRMA) a succédé au CIR à partir de 1994, date d’intégration en son sein du Centre d’information du Jazz (CIJ) et du Centre d’information des musiques traditionnelles (CIMT). L’organisme a été absorbé au sein du CNM fin 2020.

LIENS
Site web