Capter, capter, capter pour un beau jour composer. Ingénieur du son, Hervé Déjardin est aussi compositeur. Il fut même DJ. Un DJ tombé dans les ondes radiophoniques avec l’explosion des radios libres durant les années 80.

Dès 14 ans, il est animateur, technicien, bidouilleur de radio libre en somme…

Au début des années 90, il fait partie de ceux qui sillonnent l’Europe pour jouer avec les musiques. Il crée alors avec son ami d’enfance leur studio dans lequel ils produisent durant trois ans. L’intérêt pour la technique du son se développe, pour le travail de la matière sonore aussi. La volonté d’aller plus loin et donc de repartir du début.

Il suit des cours de piano et de solfège, et s’intéresse aussi à l’étude du chant et de l’harmonie. Parallèlement preneur de son à Radio France, il appartient à ce petit groupe d’artisans du son qui enregistrent des concerts live partout en France pour France Musique, France Culture, France Inter, France Bleu, Fip ou Le Mouv’. Des enregistrements de toutes natures: musique classique, jazz, variété, rock.

En 2004, il envoie « Evoluson », sa première composition de musique électroacoustique, à l’IMEB pour les « œuvres ouvertes ».

En 2007, il est appelé par l’Institut International de Musique Electroacoustique de Bourges pour venir travailler en résidence à Bourges pour une commande. « Rail En Résonances », sa troisième œuvre, voit alors le jour…

Depuis 2011, cet autodidacte est détaché au service qualité & innovation de Radio France pour le  développement du son immersif. Il a activement participé au consortium de recherche BILI (Binaural Listening). Il  travaille aujourd’hui, spécifiquement sur la production et la distribution audio orienté objet.

Même les pièces électroacoustiques qu’il compose sont en multi-canal ! Une passion, presqu’une religion ! Avec – comme il le dit lui-même – toujours la même envie : offrir le plus bel espace possible à l’imaginaire.