Après des études de Sciences Politiques au cours duquel il rédige un mémoire intitulé « Le monde du jazz à l’épreuve des pouvoirs publics », puis un Master « Direction de Projets Culturels », Antoine Bos intègre l’AFIJMA en 2007, en tant que secrétaire général, et participe entre autres à la transformation du réseau en AJC – Association Jazzé Croisé, au développement du dispositif Jazz Migration ou encore au projet « Echoes of France » à jazzahead! en 2015. Aujourd’hui, le réseau AJC concentre plus de 70 diffuseurs de jazz (festivals, clubs, scènes nationales, etc.) tous défendant une programmation réfléchie, construite sur une idée militante et progressiste du jazz.

Entre septembre 2009 et septembre 2014, il est aussi trésorier et membre du Conseil d’Administration de l’Europe Jazz Network, réseau européen de plus de 100 diffuseurs, et entre 2012 et 2016, président du collectif de musiciens COAX. Il a, entre autres, travaillé à Grenoble au sein de l’ADAEP (actuellement Ampérage) au développement de la présence musicale (concerts, résidences, ateliers pédagogiques, etc)