LES TRANS ET L’UNIVERSITÉ D’AVIGNON : UNE RELATION AU LONG COURS POUR APPRENDRE DES PUBLICS

Qu’est-ce que les publics viennent chercher et vivre en festival ? Comment les festivaliers oeuvrent à la création de l’identité des Trans Musicales et plus largement d’un festival ? En somme : que savons-nous des publics de festival ?

Depuis 2010, les chercheurs de l’équipe Culture et Communication du Centre Norbert Elias (UMR 8562) rattachée à l’Université d’Avignon et les Rencontres des Trans Musicales travaillent ensemble sur ces questions. Ce laboratoire de recherches est spécialisé dans la sociologie des publics de la culture et plus particulièrement sur la forme « festival » et ses publics (les Festivals de Cannes et d’Avignon, mais aussi les Vieilles Charrues et Lumière à Lyon).

Cette collaboration permet de dépasser les résultats des premières enquêtes quantitatives de 2003. Elle apporte des savoirs sociologiques en matière de publics des musiques actuelles qui va au-delà du cadre idéologique et des idées reçues. Ces études sociologiques ont permis d’appréhender les questions de l’Éducation Artistique et Culturelle, des droits culturels et de l’utilité sociale au travers des expériences festivalières.

Les participants à cette table ronde seront invités à définir, à discuter et à échanger autour des enjeux d’une enquête sociologique dans le milieu culturel, en partant du rapport d’enquête des Trans 2016.

Synthèse sur l’enquête des publics du Festival d’Avignon en 2015 : http://www.festival-avignon.com/media/newsletter/pdf/Synthese_FDA15.pdf

« La venue des chercheurs de l’Université d’Avignon sur les Trans est, entre autres, encadrée par le projet GaFes, engagé en 2014, qui est un programme de recherche financé par l’Agence Nationale de la Recherche et porté par le Laboratoire Informatique d’Avignon et l’Equipe Culture et Communication du Centre Norbert Elias. »