Les droits culturels, fondements d’une politique démocratique

Mercredi 30 novembre – 9h30/18H – 4 Bis CRIJ Bretagne
Jeudi 1er décembre – 9H30/13H – Maison Des Associations

DÉSORMAIS RECONNU COMME LE CADRE DE RÉFÉRENCE DE LA COMPÉTENCE CULTURELLE POUR LES COLLECTIVITÉS, QUE RECOUVRENT PRÉCISÉMENT LES DROITS CULTURELS ? COMMENT LES TRADUIRE DANS LES POLITIQUES PUBLIQUES ? COMMENT LES ACTEURS CULTURELS PEUVENT-ILS S’EN SAISIR ?

Le respect des droits culturels est désormais reconnu comme le cadre de référence de la compétence culturelle pour les collectivités territoriales et l’État par l’article 103 de la loi NOTRe.

Que recouvrent précisément les droits culturels ? Comment les traduire dans les politiques publiques ? Comment les acteurs culturels peuvent-ils s’en saisir ?

Les droits culturels invitent à considérer les problématiques posées à la société non plus en termes de besoins à satisfaire, mais de capacités, d’échanges de savoirs, de liens internes et externes à développer et à tisser. Ils impliquent une mise en dialogue qui reconnaît les valeurs de l’un et de l’autre, chacun étant pris en compte dans sa singularité et dans son environnement de vie. Ils permettent de reconsidérer chaque personne dans sa globalité, dans un contexte où les dispositifs tendent à la segmenter.

L’approche basée sur les droits culturels (qui sont des droits fondamentaux) induit des changements de posture professionnelle dans la manière de concevoir, construire, conduire les actions et d’être en relation aux autres. Ces changements impliquent de se former collectivement, de développer des outils d’observation appliqués à la diversité des situations professionnelles, d’analyser comme de croiser les regards sur ces analyses.

L’objectif de cet atelier est de découvrir les enjeux que recouvrent les droits culturels dans les politiques culturelles tout comme dans les projets développés par les acteurs culturels.

Comment observer et analyser sa pratique au regard des droits culturels ?
Quels sont les points de veille dont chaque acteur peut se saisir ?
Quelles sont les incidences sur le développement des co-responsabilités dans l’action publique?

 

PROGRAMME

 

Mercredi 30 novembre

9h30           Accueil café

9h45           Ouverture

10h             Les droits culturels au cœur des droits de l’homme, conférence de Patrice Meyer-Bisch

L’enjeu de cette matinée sera de présenter les principes fondateurs des droits culturels en tant que droits fondamentaux et d’inscrire leur compréhension au cœur des droits de l’homme.

11h30         Pause

11h45         Échanges

12h30         Pause déjeuner

14h             Ateliers d’interprétation sur les articles de la Déclaration de Fribourg

Il est proposé aux participants de se saisir d’un des droits pour en formuler sa propre interprétation et traduction dans les pratiques du quotidien. Ce cheminement dans les droits        permettra de formuler des points d’attention lorsqu’il s’agit d’évaluer les pratiques au         regard de ces droits.

15h30         Pause

15h45         Restitution des ateliers

16h45         Synthèse de Patrice Meyer-Bisch

17h15         Présentation du programme du lendemain

17h30         Conclusion

18h             Fin

  

Jeudi 1er décembre

9h30           Accueil café

9h45           Ouverture, présentation de la méthodologie

10h             Ateliers d’analyse de pratiques

Il est proposé aux participants d’expérimenter l’analyse de la pratique au regard des droits culturels à travers des cas d’école d’acteurs culturels présents sur les rencontres.

12h             Restitution des ateliers

Les porteurs de cas pourront partager les points saillants ressortis lors de l’analyse, les enjeux et les problématiques en termes de droits culturels.

12h30         Conclusion

13h             Fin
RESSOURCES